Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /homez.49/egyptos/temples-egyptien/temples/edfou.php:1) in /homez.49/egyptos/temples-egyptien/includes/menu.php on line 1

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /homez.49/egyptos/temples-egyptien/temples/edfou.php:1) in /homez.49/egyptos/temples-egyptien/includes/menu.php on line 1
Edfou - Le Temple Egyptien

Temple d'Edfou


Les liens sur cete page permettent de visualiser les parties du temple sur le plan

Le temple d’Horus de Behedet à Edfou (l’Apollinopolis des grecs) est un des plus importants de la vallée du Nil, de par sa taille (137 mètres de long [ soit environ 261 coudées, 3 paumes ] sur 79 [ soit environ 261 coudées, 3 paumes ]) mais également son importance religieuse ou son état de conservation. En effet, la vue de ce temple d’un rapide coup d’oeil pourrait laisser penser qu’il fut terminé il y a seulement quelques années.

En fait, le temple actuel remonte au 23 Août 237 avant Jésus Christ (date de la pose de la première pierre) et ne fut terminé que le 5 décembre 57 (date de l’érection des portes du pylô,ne). Le temple est donc résolument ptolémaïque comme le prouve son plan classique que l’on retrouve dans la majorité des constructions ptolémaïques tel Dendera. Cependant, certains éléments du temple remontent beaucoup plus loin, comme le pylône – caché par la masse de l’actuel – que Ramsè,s III fit ériger.

Le site d’Edfou a toujours eut une grande importance puisqu’on y retrouve des traces très anciennes, remontant aux premières dynasties. Effectivement, le dieu Horus – garant et protecteur de la royauté, dont le roi est un successeur – revêt une grande importance théologique.

Pylône et première cour

Le pylône, de quelques 36 mètres de hauteur(soit environ 68 coudées, 1 paume), est orné de grandes scènes de massacre où le roi, tenant massue d’une main et ennemis de l’autre, apparaît gravé en creux sur l’immense surface des môles.

Les décorations des deux môles sont symétriques et s’organisent suivant trois registres, le premier – le plus grand – est composé de cette scène de massacre, les deux autres plus haut, sont des scènes d’offrande où les divinités – assises – se voient offrir par le roi quelques présents. De façon intéressante, le roi ne porte pas la même couronne sur le môle Est (à droite) que sur le môle Ouest (à gauche), en effet, la partie Est de l’ensemble du temple symbolise la Basse Egypte (donc le Nord) et la partie Ouest la Haute Egypte (donc le Sud). Ce décalage vient du fait qu’exceptionnellement le temple est orienté Nord – Sud.

Ainsi, le débarcadère qui se situe habituellement dans l’axe du temple se trouve perpendiculaire au temple et on y accède par le pylône de Ramsès III.

Le pylône principal abrite à l’intérieur de ces deux môles un ensemble d’escaliers et de pièces creusées dans la maçonnerie.

Une fois passé la porte, où les battants de cèdre ont disparus, on entre dans la grande cour bordée, sur trois côtés, par une colonnade. Une porte à l’Est, mène â un passage entre les môles du pylône de Ramsès III. Le programme décoratif de la cour est en rapport avec les fêtes d’Hathor et d’Horus mais également avec l’ensemble des divinités ayant un quelconque rapport avec Horus. Scènes d’offrandes, défilés de nomes et activités liturgiques sont, comme à l’accoutumée, représentés sur les murs.

Première salle hypostyle et temple proprement dit

Le premier pylône et la cour – dont les murs se continuent tout autour de la partie que nous allons voir – forment en quelque sorte une enveloppe pour le temple proprement dit, séparé de ces derniers par un corridor. Celui-ci est orné de scènes relatant le mythe d’Horus selon lequel le dieu aurait dut – à travers moult péripéties – prouver qu’il était digne du trône d’Egypte. C’est dans ce corridor que se trouve également l’accès au Nilomètre. Il est intéressant de remarquer les gargouilles en forme de lions qui permettent l’écoulement des eaux du toit et jouent donc un rôle de protection envers temple.

La Première salle hypostyle est composée de trois murs, de sorte que la lumière puisse entrer par la face de cette salle, qui n’est fermée que par de bas murs d’entrecolonnement. A l'intérieur : dix huit colonnes, réparties en deux groupes de neuf afin de créer une nef centrale plus large. Aménagés tout contre les murs d’entrecolonnement, un Purgatorium à gauche et une Bibliothèque – dont le nom des ouvrages qu’elle contenait est inscrit sur les murs – à droite viennent se loger entre les colonnes et contre les murs d’entrecolonnement. Sur les linteaux des colonnes, trois cent soixante cinq déesses Hathor protègent, chaque jour, le temple. Sur les parois et sur les colonnes sont représentées de nombreuses allusions à la géographie égyptienne, bon nombre de divinités y sont représentées et une symétrie par rapport à l’axe du temple lie les équivalence entre lieux de cultes du Nord et lieux de cultes du Sud.

La porte du fond mène à une autre Salle hypostyle, supportée par douze colonnes. Sur les murs de cette salle sont honorés, comme sur les parois de la première salle hypostyle, une grande partie des sanctuaires d’Egypte. Sur la paroi Nord, on retrouve la procession des barques divines d’Horus et d’Hathor.

A droite de cette salle se trouve la Chambre du Nil où on entreposait l’eau destinée aux purifications et également le Laboratoire. Ici étaient entreposés onguents et parfums dont les recettes sont inscrites sur les murs. Sur les soubassements des murs sont représentés les divinités de régions productrices de produits entrant dans la composition des « potions » du temple.

A gauche, le Trésor renfermait tous les objets précieux et l’argent du temple. Sur les murs sont représentés les éléments des parures divines, qui devaient également être stockées ici.

La Seconde salle hypostyle précède la Salle des Offrandes et le Vestibule. La première pièce servait – comme son nom l’indique – à déposer les offrandes divines sur des autels et dressoirs. Le Vestibule marque la différence entre des espaces plus « ouverts » que sont les salles hypostyles et ceux plus renfermés des sanctuaires divins. Dans le Vestibule était également entreposé la barque des divinités en visite à Edfou.

Passé la porte du Vestibule, on se trouve juste en face de la façade du sanctuaire – ou Naos – qui abrite encore le Naos de monolithe en pierre où était la statue divine. Sur les murs de cette salle sont gravés les différentes étapes du réveil de la divinité et des actions que fait le Roi – ou son représentant – le matin.

Lire la Suite >>>



Rechercher



Plan du temple d'Edfou, n'y sont pas représentés le pylône et l'enceinte.

Le pylône du temple (photo de l'auteur).

Une des statues d'Horus devant le premier pylône (photo de l'auteur).

la façade de la salle hypostyle (photo de l'auteur).

Tous droits réservés pour les textes, les images et le design. Commentaires et questions sur le forum & livre d'or.
© Paul François - http://temple.egyptien.egyptos.net - Hébergé par Égyptos.


Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homez.49/egyptos/temples-egyptien/includes/web_counter.php on line 16

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homez.49/egyptos/temples-egyptien/includes/web_counter.php on line 26

Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homez.49/egyptos/temples-egyptien/includes/web_counter.php on line 44